Le format ABC


Le format ABC
Généralités
Le codage ABC
Les champs informatifs
La notation ABC
Noms et hauteurs des notes
Duré des notes
N-olets
Barres de mesure, de reprise, etc.
Changement de tonalité, de mesure, etc.
Liaisons de notes
Ornementations et expression
Accords et unissons
Accords d'accompagnement
Ordre des symboles d'une note ABC
Mesure et tempo
Commentaires dans le fichier
Notation étendue
Ecriture sur la portée
Les chaînes ABC
Feuille de style ABC
ABCexplorer
Liens
 
Le format ABC

Le format ABC > Le codage ABC > La notation ABC > Ornementations et expression

Ornementations et symboles d'expression

Ornementations

Ecriture explicite

Les notes d'ornementation s'écrivent entre des accolades {}.

Les ornementations n'ayant pas de valeur de durée propre (elles font partie de la note à laquelle elles se rattachent), les expressions du genre {a2} ou {a>b} sont incorrectes.

[ABC 1.7.6] Bien que sans valeur de durée propre, les ornementations peuvent néanmoins mentionner des durées relatives entre les diverses notes qui les composent. Ceci est par exemple utile pour noter les cadences des complexes ornementations du piobaireachd à la cornemuse écossaise. Les expressions telles que {a2} {a>b} ou {ge4d} sont donc correctes, contrairement à ce que préconisait la norme 1.6.

[ABC 2.0] Les acciacatures (ornementations très brèves, marquées sur la partition par de petites notes barrées) sont indiquées par un slash après l'accolade ouvrante. Exemple : {/g}C ou {/gagab}C.

Sans ce slash, les ornementations sont interprétées comme des appogiatures (ornementations plus longues et appuyés, marquées sur la partition par de petites notes non barrées).

Ecriture implicite

Une alternative simplifiée d'écriture des ornementations est d'utiliser le tilde ~ qui indique une ornementation autour d'une note, sans autre précision de nature. Cependant, en contexte de musique traditionnelle, "ornementation" peut signifier des choses très différentes selon l'instrument et pour un même instrument... De même, l'interprétation sonore qui est faite du tilde par les logiciels est arbitraire (le plus souvent quelque chose ressemblant au "roll" irlandais). L'écriture explicite des ornementations est donc souvent préférable.

Accentuations et symboles d'expression

Staccato

Le staccato, ou détaché, (marqué en notation musicale classique par un point au-dessous ou au-dessus des notes concernées) s'écrit en ABC par un point avant la note. Par exemple un triolet staccato s'écrit (3.a.b.c

Coup d'archet

Pour les violonistes, les lettres u et v peuvent être utilisées pour indiquer la position haute (u pour up en anglais) ou basse de l'archet.

Par exemple : vAuBvA

Autres symboles

~ roll irlandais

[ABC 1.7.6]

T trille

H point d'orgue

L accent ou emphasis

M mordant bas

P mordant haut

S segno

O coda

Ces symboles, ainsi que u, v et ~, ne sont que des raccourcis par défaut pour les accents indiqués plus bas et sont redéfinissables (cf. Symboles redéfinissables).

Nb : la version 1.7.6. d'ABC introduit un nombre important de codes destinés à contrôler le placement de symboles d'expression, d'interprétation, lors de l'affichage/impression ainsi qu'une norme pour redéfinir certains symboles. La musique classique est friande de tous ces "machins" tentant de décrire en détail le jeu et l'interprétation, mais leur abus nuit à la lisibilité et l'excès de précision est souvent antinomique avec l'interprétation de la musique traditionnelle ! De plus, les logiciels actuels ne prennent que peu ou pas ces codes en compte ; pire, le risque est grand qu'au lieu de se contenter de les négliger, ce qui serait sans importance, certains tentent de les interpréter comme des suites de notes ! (!accent! peut être interprété comme acce par exemple, idem pour !fff! etc.). Si les fichiers ABC sont destinés à être diffusés, il vaut donc mieux, pour le moment, s'abstenir d'utiliser ces codes...

Ces symboles s'utilisent avec la syntaxe générale !symbole! placé juste avant la note concernée, symbole étant le nom symbolique du motif d'expression/accentuation, encadré de points d'exclamation.

!trill! symbole de trille

!lowermordent! courte ligne brisée /|/|/ avec une barre verticale

!uppermordent! courte ligne brisée /|/|/

!mordent! identique à !lowermordent!

!pralltriller! identique à !uppermordent!

!accent! le symbole ">"

!emphasis! identique à !accent!

!fermata! point d'orgue

!invertedfermata! point d'orgue inversé

!tenuto! note tenue (courte ligne horizontale)

!0!-!5! symboles de doigtés

!+! symbole "+", pizzicato de main gauche ou équivalent

!wedge! petite marque en coin plein

!open! petit cercle au-dessus d'une note (corde libre ou harmonique)

!thumb! symbole du pouce pour le violoncelle

!snap! marque de snap-pizzicato mark, visuellement similaire à !thumb!

!turn! un S inversé souché

!roll! symbole de "roll" (arc) utilisé en musique irlandaise

!breath! marque de respiration (grosse apostrophe) après une note

!shortphrase! ligne verticale en partie supérieure de la portée

!mediumphrase! idem, étendue au milieu de la portée

!longphrase! idem, étendue au 3/4 de la portée

!segno! un S entouré de deux points et barré d'une diagonale

!coda! symbole coda (cercle avec une croix)

!D.S.! lettres D.S. (= Da Segno)

!D.C.! lettres D.C. (= Da Coda)

!fine! mot fine

!crescendo(! marque de début de crescendo

!crescendo)! marque de fin de crescendo

!diminuendo(! marque de début de diminuendo

!diminuendo)! marque de fin de diminuendo

 

!f! !ff! !fff! !ffff! marques de dynamique

 

!repeatbar! répéter la mesure (symbole %)

!repeatbar2! répéter les 2 mesures (symbole %2), idem pour 3 etc.

!upbow! symbole "V"

!downbow! un carré sans côté inférieur

[ABC 2.0] la syntaxe !symbole! devient +symbole+, tous les codes précédents sont donc à modifier de cette manière, avec les apports suivants à la liste de la norme 1.7.6 :

+>+ idem à +accent+ (marque ">")

!+! à remplacer par +plus+

+dacoda+ le mot "Da" précédant le symbole Coda

+dacapo+ les mots "Da Capo"

+<(+ idem à +crescendo(+

+<)+ idem à +crescendo)+

+>(+ idem à +diminuendo(+

+>)+ idem à +diminuendo)+

+mp+ marque dynamique

et par extension :

+slide+ une apostrophe inversée avant la note

+turnx+ un S inversé couché et barré

+invertedturn+ un S couché

+invertedturnx+ un S couché barré

+arpeggio+ barre verticale ondulante

+trill(+ début de la marque de trille (ligne horizontale ondulante

+trill)+ fin de la marque de trille

Nb : les remarques faites plus haut sur la non prise en compte de ces codes par la plupart des logiciels restent valables et le problème est aggravé par ce changement de syntaxe (+ à la place de !) qui multiplie les éventualités à prendre en compte par les parseurs (analyseurs syntaxiques) des logiciels...

La norme 2.0 recommande la prise en compte par les logiciels de lecture sonore au moins des marques de dynamiques, de la marque d'accent et du point de staccato. Une échelle 0-127 est proposée pour l'interprétation des marques de dynamique :

+pppp+ = +ppp+ = 30 (pianisissimo)

+pp+ = 45 (pianissimo)

+p+ = 60 (piano)

+mp+ = 75 (mezzo piano)

+mf+ = 90 (mezzo forte) Volume par défaut

+f+ = 105 (forte)

+ff+ = 120 (fortissimo)

+fff+ = +ffff+ = 127 (forte fortissimo)

A noter que les noms de symbole ne peuvent contenir d'espaces ni les caractères [ ] | :

Symboles redéfinissables

Créer des redéfinitions :

[ABC 1.7.6]

Alternativement à la syntaxe !symbol!, les lettres H à Z, h à z et le symbole ~ peuvent être redéfinis à l'aide des champs U: et u:.

U: définit la façon dont le symbole est affiché/imprimé.

u: définit la façon dont le symbole doit être interprété musicalement.

La redéfinition des symboles évite l'alourdissement et la perte de lisibilité des lignes de musique ABC surchargées de symboles d'expression de type !xxxxx! en remplaçant ceux-ci par une simple lettre.

Exemples :

U: T = !trill! affecte le symbole de trille à la lettre T

U: X = "^+" affecte à X le symbole + qui sera inscrit au-dessus des notes précédées par X

Le même symbole peut être affecté à plusieurs lettres.

Exemples :

Cela peut sembler inutile, il n'en est rien. Cela permet une même interprétation graphique mais une interprétation sonore différente, cette dernière étant déterminée dans le champ u:, mais ce dernier champ reste un projet...

[ABC 2.0]

La syntaxe +symbole+ remplace !symbole!

Le champ u: (minuscule) passe implicitement aux oubliettes...

Supprimer des redéfinitions

[ABC 1.7.6]

Une redéfinition personnalisée peut être supprimée (réinitialisée) ainsi, en reprenant l'exemple de redéfinition de T :

U: T = !nil!

ou

U: T = !none!

Niveau des redéfinitions :

[ABC 1.7.6]

Deux possibilités :

Niveau global : redéfinition dans l'en-tête du fichier. La redéfinition s'applique alors à tous les morceaux du fichier. Certains logiciels manipulant l'ABC peuvent aussi établir des redéfinitions au niveau global.

Niveau local : redéfinition dans l'en-tête du morceau. La redéfinition s'applique alors uniquement au morceau et supplante une éventuelle redéfinition au niveau global.

Il faut être prudent avec les redéfinitions dans les en-têtes de fichiers distribués car un utilisateur est susceptible d'extraire ou de recopier manuellement un morceau sans prendre conscience de la présence d'un en-tête de fichier...

Liste des redéfinitions par défaut

[ABC 1.7.6]

Définitions standards tant que l'utilisateur ne les redéfinit pas lui-même :

U: ~ = !roll!
U: T = !trill!
U: H = !fermata!
U: L = !emphasis!
U: M = !lowermordent!
U: P = !uppermordent!
U: S = !segno!
U: O = !coda!
U: u = !upbow!
U: v = !downbow!

 

 

 

 Accueil      Livre d'Or

Contact  Le format ABC (2017) - Tous droits réservés.