Sempervivophilia ( Menu français )

Avant-propos
Caractères généraux
A propos de la nomenclature
Ethnobotanique
Aspects biochimiques
Physiologie et culture
Origine des plantes en culture
Exigences d'environnement
Problèmes
Distribution et particularités locales
Sempervivum en France
Sempervivum en Albanie
Sempervivum en Anatolie et Caucase
Sempervivum en Bulgarie
Sempervivum en Corse
Sempervivum en Espagne
Sempervivum en Grèce
Sempervivum en Hongrie
Sempervivum en Iran
Sempervivum en Italie péninsulaire
Sempervivum au Maroc
Sempervivum en Roumanie
Sempervivum en ex-Yougoslavie
(à compléter...)
Plantes et stations d'intérêt particulier
Annexes
 
Sempervivophilia

 English text
 Deutscher Text
 Texto español
 Testo italiano

Distribution et particularités locales > Sempervivum en Corse

Sempervivum en Corse

Véritable haute montagne émergeant directement de la mer, "l'île de beauté" héberge quelques Joubarbes de grand intérêt, non pas tant pour les espèces qui y sont présentes (qui sont des espèces ubiquitaires communes) que pour les modalités de cette présence.


 Sommaire :

1. Les espèces présentes en Corse

2. Spontanéité du genre Sempervivum en Corse

3. Quelques constatations importantes

4. Cartographie

5. A propos des indications de stations

6. Distribution du genre

6.1. Corse

7. Sources des indications de stations


1. Les espèces présentes en Corse

Deux espèces seulement de Sempervivum sont présentes de façon naturelle et spontanée en Corse :

S. montanum L. et S. arachnoideum L.

Il s'agit donc de deux espèces largement représentées dans les montagnes de l'Ouest et du centre de l'Europe.

Remarquons qu'il s'agit du seul cas de situation insulaire spontanée connue pour le genre Sempervivum, toutes les autres indications anciennes en situation insulaire correspondant aux genres macaronésiens apparentés à Sempervivum (Aeonium et aff.) mais non à Sempervivum comme défini par ailleurs.

Une troisième espèce est également présente en Corse : S. tectorum L. Cependant, il semble qu'on ne trouve cette plante qu'en situation de naturalisation, probablement échappée de cultures traditionnelles anciennes. Elle est en effet largement cultivée en Corse comme partout en Europe.

2. Spontanéité du genre Sempervivum en Corse

Le statut spontané de S. montanum et S. arachnoideum en Corse fait peu de doute. Une introduction volontaire ou accidentelle dans cette île de l'une ou de ces deux espèces, suivie d'une naturalisation, est en effet difficilement envisageable. On ne peut cependant l'exclure a priori, étant donné le caractère exceptionnel d'une situation insulaire pour ce genre. On se doit donc d'envisager les diverses modalités possibles d'une introduction :

- Anthrophochorie ? :
Eventualité peu probable car ces plantes n'ont, contrairement à S. tectorum, jamais fait l'objet d'une culture traditionnelle ancienne. De plus, leur situation dans les seules zones centrales de haute altitude est bien peu suspecte d'une naturalisation à partir d'hypothétiques cultures anciennes. Aucun document ou indice ne vient faire suspecter qu'il y ait pu avoir introduction volontaire et maintien secondaire de ces plantes, dans le but d'"enrichir" la flore locale (des précédents existent dans d'autres régions). L'hypothèse d'une implantation accidentelle de graines ou rejets involontairement transportés par l'homme est également peu crédible. L'anthropochorie est donc de probabilité quasi nulle.

- Zoochorie ? :
Les graines ne sont pas adhésives, ne sont pas consommées par les oiseaux, ni accumulés par les rongeurs, ni transportées par les fourmis (rongeurs ou fourmis qui pourraient avoir été secondairement et involontairement transportés par l'homme), etc. Le transport de rejets eux-mêmes est encore plus improbable que le transport de graines. Hypothèse à rejeter.

- Anémochorie ? :
Bien que très petites et légères les graines ne disposent d'aucun moyen leur permettant d'être transportées à une aussi grande distance par le vent. Hypothèse à rejeter.

De plus, certains exemplaires de S. montanum §burnatii [ morphotype local prédominant de S. montanum - S. montanum subsp. montanum var. burnatii (Wettst.) Praeger ] atteignent en Corse une taille inhabituelle. Ceci a d'ailleurs amené à la description pour cette zone d'une f. maximum Gamisans. Cette discrète différentiation (endémisation) des populations de S. montanum en Corse, si elle est confirmée, rend caduque l'hypothèse déjà improbable de son introduction.

S. montanum subsp. montanum var. burnatii

 

La plante photographiée est issue de la station illustrée plus bas.

[in situ / Monte Rotondo 2500 m]

(photo : J. Hadrava)

Le statut spontané de S. arachnoideum et S. montanum en Corse peut donc être admis.

3. Quelques constatations importantes

Considérons les faits suivants :

- S. arachnoideum et S. montanum sont deux espèces également présentes sur le continent.

- Ces deux espèces ne sont pas directement apparentées (morphologie assez différente, nombres chromosomiques différents, absence de formes intermédiaires hormis les hybrides).

- Ces deux espèces sont présentes en Corse sous des morphotypes qui sont également retrouvés sur le continent (S. montanum §burnatii et S. arachnoideum §tomentosum).

- Ces deux espèces sont représentées en Corse par leurs seuls morphotypes susnommés.

- S. arachnoideum est présent en Corse avec un cytotype tétraploïde. Sur le continent son cytotype est, suivant les populations, diploïde ou tétraploïde (sans relation nette entre le niveau de ploïdie et le morphotype).

- La troisième espèce du "trio" habituel de cette zone, S. tectorum, est absente, alors que celle-ci accompagne invariablement les deux espèces précitées dans le reste de leur aire commune (Alpes, Pyrénées, Apennins). Aucune explication d'ordre écologique ne permet d'expliquer cette absence.

On peut tirer de ces constatations quelques conclusions préliminaires :

- Ces deux espèces préexistaient à la séparation de la Corse et du continent (fin de l'ère Tertiaire).

- Ces deux espèces représentent des types relativement primitifs dans le genre Sempervivum (genre où de nombreux types sont mal fixés et mal définis et semblent donc en phase active de spéciation).

- Les morphotypes §tomentosum (pour S. arachnoideum) et §burnatii (pour S. montanum) préexistaient donc à la séparation de la Corse et du continent (bien qu'une convergence évolutive entre Corse et continent ne soit pas à exclure totalement). Ces deux morphotypes sont donc probablement assez proches des morphotypes originels de ces deux espèces. Les morphotypes §arachnoideum et §montanum, présents sur le seul continent (conjointement avec §tomentosum et §burnatii) n'en seraient alors que des types dérivés.

- Un tétraploïde dérivant nécessairement d'un diploïde, la tétraploïdie de S. arachnoideum en Corse a pu survenir suivant deux modalités :

  • Préalablement à la séparation Corse-continent.
  • De manière polytopique, à la fois en Corse et sur le continent.

Dans les deux cas, il semble y avoir eu élimination compétitive secondaire du diploïde en Corse.

Si l'on admet que le morphotype §arachnoideum est un type dérivé et sachant que, sur le continent, celui-ci recèle des lignées diploïdes et des lignées tétraploïdes, l'hypothèse polytopique est la plus probable.

- S. tectorum est probablement une espèce plus récente que les deux autres, et apparue postérieurement à la séparation Corse-continent. D'autres éléments viennent d'ailleurs confirmer cette hypothèse (allotétraploïdie, absence de nettes stations relictuelles post-glaciaires dans l'ensemble de son aire).

4. Cartographie

5. A propos des indications de stations

Les indications de stations sont pour l'essentiel tirées de la littérature. Certaines peuvent donc avoir disparues ou être l'objet d'erreurs de localisation ou d'identification.

L'indication de plusieurs taxons différents pour une même station ne signifie pas forcément qu'il s'agit de plantes différentes, car il peut s'agir de divergences d'appréciation, d'identification ou de nomenclature suivant les auteurs.

Les secteurs et leurs dénominations sont arbitraires et ont pour seule utilité de se référer aux cartes jointes et de faciliter ensuite la localisation sur des documents topographiques plus précis.

Les numéros suivant les noms de taxons renvoient aux sources de l'indication (sources qui peuvent n'être qu'indirectes pour la station concernée).

Pour des raisons techniques liées à à l'encodage pour l'Internet, certains caractères spéciaux aux langues de l'Europe Centrale et de l'Est n'ont pu être utilisés.

(in cult.) ...signifie que l'indication est tirée d'une plante cultivée avec cette mention de provenance.

[nat?] ...indique que la plante est peut-être (ou probablement) en situation naturalisée ou subspontanée.

[ubi?] ...indique que je n'ai pas pu localiser avec précision cette station.

** ...indique que la station est située en dehors des cartes jointes.

Bien sûr, cette liste de stations est loin d'être exhaustive, elle est encore en cours d'élaboration. Merci de signaler toute station qui pourrait être ajoutée à cette liste !

6. Distribution du genre

Monte Rotondo,
zone sommitale
.

 

 

L'une des stations de S. montanum dans ce massif est indiquée par le cerclage jaune (alt. env. 2500 m). La plante photographiée plus haut en provient. Comme on le voit, le milieu est très minéral.

(photo : J. Hadrava)

6.1. Corse

5N Monte d'Oro S. montanum (28,94)
5N' Monte Renoso S. montanum (28,94)
5N' Monte Incudine en Valeamonica [indication douteuse?] S. montanum (54)
5O paroi rocheuse dominant route en amont de Lento (SW de Bastia) S. sp. ?tectorum (29) [nat?]

 

Corse / Massif du Cinto
5O' cirque de Capu a u Verdatu (=Perdatu) (au-dessus de Corscia), entre Lac de Ghiarghe Rosse et le Pic sans nom, 2170 m S. arachoideum (121)
5O' La Bocca d'Obrone, sur la crête entre le Capu Biancu et la Cima a i Mori, 1900 m S. arachoideum (121)
5O' Punta Jumentella, versant N, vers 1950 m S. arachoideum (121)

 

Corse / Massif du Rotondo
5N Punta Latiniccia, versant ESE, 2300 m S. arachnoideum (28)S. montanum (28)
5N entre Punta Felicina et vallée du Rivisecco 1950m S. arachnoideum (28)
5N sommet du Monte Rotondo S. arachnoideum (28)S. montanum subsp. burnatii (28)
5N entre Punta Felicina et Punta Diciotte 2150 m S. arachnoideum (28)
5N Monte Cardo (=Mte Cardu) 2400m : S. arachnoideum (28)1900-2050 m : S. arachnoideum (26)S. arachnoideum × montanum (26)
5N Monte Rotondo S. montanum (28)
5N zone sommitale du Monte Rotondo, à 7000' (=2150m) et ailleurs S. montanum (94)
5N Monte Rotondo, entre le Lac Bellebone et le sommet, env. 2500 m S. montanum subsp. burnatii (130)
5N arête au NE du Monte Rotondo S. montanum subsp. burnatii f. maximum (28)
5N crête entre Monte Cardo et Punta di Ciaccone, 2100-2350m S. arachnoideum (28)
5N crête entre Monte Cardo et Punta Lattinicia, près du Monte Cardo, versant E 2350 m S. montanum subsp. burnatii (28,30)
5N basse-vallée de la Restonica, près du Pont de Tragone S. montanum (28)

7. Sources des indications de stations

(1): Wale R.S., in Quart. Bull. Alpine Gard. Soc. 8(41) : 200-218 (1940)
(2): Halacsy, Consp. Fl. Graec.(1901) et Suppl. (1908)
(3): Thompson H.P., in Quart. Bull. Alpine Gard. Soc. 8(39) :44-65 (1940)
(4): Giuseppi P.L., in Quart. Bull. Alpine Gard. Soc. 3(19) : 7-16 (1935)
(5): Quezel & Contandriopoulos, in Candollea 20 : 62 (1965)
(6): Hageman I. in Strid A., Mountain Flora of Greece : 339-341(1986-1991)
(7): Zonneveld B.J.M., in Quarterly Bulletin of the Alpine Garden Society 46(3) : 212-213 (1978)
(8): Ingwersen Walter E.Th ; The Genus Sempervivum (1943)
(9): Fiedler S.G., in Quarterly Bulletin of the Alpine Garden Society 9(44) : 165 (1941)
(10): Zonneveld B.J.M., in Quart Bull. Alpine Garden Soc. 49 : 83-85 (1981) / 49 : 322-329 (1981) / 50 : 117-120 (1982)
(11): Stoyanoff N., in Bull. Inst. Bot. (Sofia) 2 : 263 (1951)
(12): Anchisi E., in Plantes de Montagne, Bul. SAJA, 5(79) : 352-358 (1971)
(13): Wale R.S., in Quart. Bull. Alpine Gard. Soc. 6(32) : 97-105 (1938)
(14): Domokos J., in Bull. Ecole Royale Hongr. Hortic. vol. I : 26-29 (1935) / vol. II : 38-41 (1936)
(15): Konop R. & Simkova L., in Houslekes JSS 13(1) : 11-16 (1982)
(16): Praeger R.L., Account of Sempervivum Group : 60, 63, 88, 252 (1932)
(17): Dufek R., in Houselekes, JSS 11(2) : 47-50 (1980)
(18): Neilreich A., Die Veget. Verhältnisse von Croatien : 163 (1868)
(19): Pénzes A., in Ann. Histor.- Natur. Musei Nation. Hungar., pars Bot., 57 : 169 (1965)
(20): Mitchell P., in Houslekes JSS, 11-16 (1980-1985) / 41 (1994)
(21): Ricci I., in Annali di Botanica, Roma, XXVII(1) : 1-11 (1961)
(22): Ricci I., in Pignatti Sandro ; Flora d'Italia, vol. 1 : 490-494 (1982)
(23): Carelli G. & G., in Piante grasse, Bulletin AIAS, 14(3): 63-70 (1994)
(24): Cavara F. & Grande L., in Bull. Orto Bot. Univ. Napoli, III : 366, 373, 374, 395, 398, 420 (1913)
(25): Terraciano N., in Bull. Orto Bot. Univ. Napoli, III : 133 (1913)
(26): Welter A, Etude d'un complexe polyploïde, S. arachnoideum, Thèse Grenoble (1977)
(27): Zonneveld B.J.M., in Piante grasse, Bulletin AIAS, 8(2) : 49-52 (1988)
(28): Gamisans J., in Candollea 25 : 127-128 (1970), et 26 : 340 (1971), et 28 : 65 (1973)
(29): Gamisans J., Catalogue des Plantes vasculaires de la Corse : 138 (1985)
(30): Favarger C. & Welter A., in Bulletin de la Société Botanique de France 126(1) : 103-109 (1979)
(31): http://emir.iuav.ml.org/schedeflora/
(32): Manzione L. & Lieto N., in http://cilento.peoples.it/~pop/editoria/quaderni/numero2/vallecaccia.html
(33): Polunin O., Flowers of Greece and the Balkans, a field guide (1980)
(34): Miklanek M., (in litt.)
(35): Letz R., in Biológia, Bratislava, 52(1) : 41-47 (1997)
(36): Huber H., in Hegi G. ; Illustr. Flora MittelEuropa, Munich ed.2 (1935-...), vol. IV-2 : 102-122 (1963)
(37): Correvon H., Les Joubarbes (1924)
(38): Muirhead, in Notes Roy. Bot. Gard. Edinb. 29 : 15-27 (1969) / 26(3) : 279-285 (1965-66)
(39): Konop R. et Konopova K., in Houselekes 15(1) : 4-11 (1984)
(40): Kit Tan & Sorger F., in Plant Systematics and Evolution 154(1-2) : 120-121 (1986)
(41): Klein J.C., La végétation altitudinale du massif de l'Alborz central (Iran), Thèse Paris-Orsay : 71, 223, fig. 8, tab. 1 (1991)
(42): Parnell J.A.N., in Willdenowia, Berlin, 18(2) : 419-421 (1989)
(43): Wale R.S. in Quart. Bull. Alp. Gard. Soc. 10(48) : 83-107 (1942) / 10(50) : 233-241 (1942)
(44): Muirhead in Davis, Flora of Turkey, vol. IV : 244-249 (1972)
(45): Borissova in Komarov, Flora URSS, vol.IV : 18 (1939)
(46): Bornmüller J. & Gauba E., in Feddes Repertorium XLIX : 257 (1940)
(47): Jansson C.A. & Rechinger K.H. ; in Rechinger, Flora Iranica, fasc. 72 : 3-4 (1970)
(48): Takhtadzhyan A.L., Flora Armenii (Flora of Armenia) vol. 3 : 347 (1958)
(49): Pesmen H. & Guner A. in Notes Roy. Bot. Gard. Edinb. 36(1) : 37 (1978)
(50): Barret G.E., in Quart. Bull. Alpine Gard. Soc. 52(215) : 25-38 (1984)
(51): Fiori A., Nuova Flora analitica d'Italia, vol. 1 : 715-718(1923)
(52): Celakovsky L., Prodromus der Flora von Böhmen, Prague : 605-607 (1867-1875)
(53): Dostál J., Kvetana CSR, Flora of Czechoslovakia, ed. 1, Prague : 534-538 (1950)
(54): Letz R., Vybrané Problémy Taxon. Difer. rodov Semp. a Jovib. v Európe : 184 pp. (1988)
(55): Böhler U., in Semp. Fanc. Ass. Newsletter 14(1): 6 (1988)
(56): Zlatkovic B., Randjelovic V. & Stevanovic V., in Ekologija 30 (1-2): 19-25 (1995)
(57): Smith M.C., in Lagascalia 10(1): 1-23 (1981)
(58): Smith M.C., in Quarterly Bulletin of the Alpine Garden Society 38: 140-148 (1970)
(59): Wale R.S., in Quarterly Bulletin of the Alpine Garden Society 9(44): 105, 107-119 (1941)
(60): Fernandez Casas J., in Candollea 30: 287 (1975)
(61): Losa España T. M. & Rivas Goday S. ; in Archivos del Instituto de Aclimatation, Almeria, 13(2): 233-234 (1974)
(62): Charpin A. & Fernandez-Casas J., in Candollea 30: 43-61 (1975)
(63): Molero-Mesa J. & Perez-Raya F., La Flora de Sierra Nevada, avance sobre el cat. flor. nevadense (1987)
(64): Quézel P., in Memorias da Sociedade Broteriana, Alcobaça, 9: 12-13 (1953)
(65): Slatner Jure (in litt.)
(66): Boehme S., in Houslekes, Journal of the Sempervivum Society 11(1): 7-14 (1980)
(67): Boehme S., in Houslekes, Journal of the Sempervivum Society 15(2): 32-36 (1984)
(68): Rivas-Martinez S, in Anales del Instituto Botanico Cavanilles 21(1): 152, 228 (1963)
(69): Losa España T. & Montserrat P., in Anales del Instituto Botanico Cavanilles 10(2): 417, 435 (1952, publié 1953)
(70): Aseginolaza-Iparragire C. & al. ; Catalogo Floristico de Alava, Viscaya y Guipuzloa : 263 (1985)
(71): De Bolos O., in Collectanea Botanica, Institut Botanique de Barcelone : 197 (1956)
(72): De Bolos O. & Vigo J., Flora dels Països Catalans, vol. 1: 289-291 (1984)
(73): Montserrat P. in Collectanea Botanica, Inst. Bot. Barcelone, 4(3): tab. p. 356 (1955) / 5(1): 42 (1956)
(74): Fernandez Casas J., in Anales del Instituto Botanico Cavanilles 34(1): 339 (1977)
(75): Gonzales Canalejo A., in Anales del Jardin Botanico de Madrid 36: 260-261 (1980)
(76): Strgar V., in Kaktusi in druge socnice, Bulletin of the Cactus-friends Society of Slovenia, 1985/1 (1985)
(77): Mayer E., Seznam praprotnic in cvetnic Slovenskega ozemlja, Ljubljana : 102 (1952)
(78): Martinic A., in Martinic A. & Susnik F. ; Mala flora Slovenije, Ljubljana : 112 (1969)
(79): Gallo L. (in litt.)
(80): Michelin A. (in litt.)
(81): Thépot D. (in litt.)
(82): Almond M.J.B., in Quart. Bull. Alpine Gard. Soc. 67(3) : 215-225 (1999)
(83): Vandas C. ; Reliquae Formanekianae, in Enumeratio critica..., Brunae : 214-215 (1909)
(84): Degen A ; Flora Velebitica, vol. 2: 227-228 (1937)
(85): Smith M.C., in The Sempervivum Society Journal, 2(2): 2-5 (1971)
(86): Smith M.C., in The Sempervivum Society Journal, 4(2): 2-4 (1973)
(87): Earl L.A, in The Sempervivum Society Journal 7(3): 48-55 (1976)
(88): Mitchell P.J., in The Sempervivum Society Journal 10(1): 25-28 (1979) / 10(2): 63-65 (1979)
(89): Zonneveld B.J.M., in The Sempervivum Society Journal 10(3): 74-78 (1979)
(90): Maly J.K., Flora von Steiermark, Vienne : 173-174 (1868)
(91): Hirc D., Revizija Hrvatske Flore (Revisio Florae Croaticae), Zagreb, II, 3: 22-23 (1910)
(92): Beck & Szyszylowicz, Plant. Ign. Szysz. it. Cernag. Alb. : 85 (1888)
(93): Bianchini F, in Boll. Museo Civico di Storia Naturale Verona, 12: 4-7 (1985)
(94): Caruel T. & Parlatore F., Flora italiana continuata da Caruel 9: 24-35 (1890-93)
(95): Beck von Managetta G.V. ; Flora Bosne, Hercegovine: 55-58 (1923)
(96): Gajic M. in Josifovic M. ; Flora SR Srbije, Beograd, vol. 4: 213-220 (1972)
(97): Ball J., in Journal of Linnean Society XVI : 454 (1878)
(98): Archibald J.C., in Quart. Bull. Alp. Gard. Soc. 31(134) : 323 (1963)
(99): Maire R., Flore Afrique du Nord, vol.14 : 294 (1976)
(100): Schlosser J.C. & Vukotinovic L.F., Flora Croatica, Zagreb: 144-145 (1869)
(101): Ledebour C.F. von, Flora Rossica, vol. II(1): 188-190 (1843)
(102): Lakusic D. (in litt.)
(103): Hirc D., Revizija Hrvatske Flore), Zagreb, II, 3: 22-23 (=747-748) (1910)
(104): Nyman C.F., Conspectus florae europaeae, fasc. 2: 258-260 (1878-79)
(105): Neilreich A., Flora von Nieder-Oesterreich, Vienne : 654-656 (1859)
(106): Grisebach A., Spicilegium Florae Rumelicae et Bithynicae, vol. I: 329-330 (1843)
(107): Beldie A., Flora vasculara muntilor Bucegi, Bucarest : 152 (1967)
(108): Boscaiu N., Flora vasculara a muntilor Tarcu, Godeanu si Cernei, Bucarest : 92-93 (1971)
(109): Borza A., Conspectus Florae Romaniae regionumque affinium, Cluj : 128 (1947)
(110): Grecescu D., Conspectul Florei Romanei, Bucarest : 156-157 (1898)
(111): Prodan I., Flora det. descry. plant. cresc in România, Cluj : 530-531 (1923)
(112): Jogan N., Botan. pres. ok. Crne Korosk., in Proteus, Ljubljana, 56(4): 142-145 (1993/94)
(113): 't Hart H. & Bleij B., in Succulenta 78(1): 35-42 (1999)
(114): Forenbacher S., Velebit i njegov biljni svijet, Zagreb : 409-410 (1990)
(115): Pasche E., in Quaterly Bulletin of the Alpine Garden Society 68(1): 104 (2000)
(116): Boucher C., La Flore des montagnes méditerranéennes: 176 (2000)
(117): Salom S. (in litt.)
(118): Colmeiro M., Plantas crasas de España y Portugal: 25-28 (1874)
(119): Dobignard A. (in litt.)
(120): Rodríguez J.Á. (in litt.)
(121): Jeanmonod D. & Burdet H.M., in Candollea 45(1): 289 (1990)
(122): Barna J. (in litt.)
(123): Reuter S. (in litt.)
(124): Andrae C.J., in Botanische Zeitung, Berlin, 11: 471-472 (1853)
(125): Horvát A.O., in Florae Regionum Hungariae Criticae, Pécs, vol. 4: 85 (1942)
(126): Jávorka S., in Annales Musei Nationalis Hungarici, Pars Botanica, XXX: 44-45 (1936)
(127): Degen Á. von, Die Flora von Herculesbad, eine Vegetations-Skizze: 11, 22 (1901)
(128): Degen Á. von, in Magyar Botanikai Lapok, Budapest, I(5): 134-138 (1902)
(129): Maire & Petitmengin in Mat. Et. Fl. Géogr. Bot. Orient. 4 : 86 (1908)
(130): Hadrava J. (in litt.)
(131): Flora reggiana, http://www.geocities.com/giongio2/regghtml/fams_c/crass.htm (03/02)
(132): Cobb R. (in litt.)
(133): Milescu M. (in litt.)
(134): Donati D. (in litt.)
(135): Iberite M. & Anzalone B., in Webbia 56(1): 165-173 (2001)
(136): Voliotis D.T., in Feddes Repertorium 94(7-8), I: 582-585 (1983)
(137): Eleftheriadou E. & Raus Th. - in Willdenowia 25: 455-485 (1996)
(138): Delipetrou P. ( in litt.)
(139): Vanghele F. (in litt.)
(140): Bertaux F. (in litt.)
(141): Kunze G., Chloris Austro-Hispanica, : n° 242 (1846)
(142): http://www.cceg.ro/prutconflucrari/RocsanaGafencu.htm
(143): http://semenic.online.ro/resurse_naturale.php
(144): http://mybiosis.org/nature/
(145): de Hullu E. (in litt.)

 

VOS AJOUTS ET COMMENTAIRES A PROPOS DE CETTE PAGE :


cheap backlinks (18/07/2014) :
cvLTEh Major thankies for the article post.Thanks Again. Great.

crork mattew (07/03/2015) :
UVswzJ It's onerous to search out knowledgeable folks on this matter, however you sound
like you understand what you're talking about! Thanks

crorkservice fiverr (05/05/2015) :
jXCGsO You made some first rate points there. I seemed on the internet for the problem and
located most individuals will associate with along with your website.

DfWQdFQU (01/01/2016) :
Opt5px

LLBogODuag (01/01/2016) :
slMslU

KjuyczDialzk (01/01/2016) :
zPaJRy

coco service (31/03/2016) :
oNIduQ Very interesting subject , appreciate it for putting up. Welcome to President Bush,
Mrs. Bush, and my fellow astronauts. by Dan Quayle.

   Ajouter un commentaire
Votre nom ou pseudo :  (facultatif)

 

 Accueil      Livre d'Or

Contact  Sempervivophilia (2017) - Tous droits réservés.