Sempervivophilia ( Menu français )

Avant-propos
Caractères généraux
A propos de la nomenclature
Ethnobotanique
Aspects biochimiques
Physiologie et culture
Origine des plantes en culture
Exigences d'environnement
Problèmes
Distribution et particularités locales
Sempervivum en France
Sempervivum en Albanie
Sempervivum en Anatolie et Caucase
Sempervivum en Bulgarie
Sempervivum en Corse
Sempervivum en Espagne
Sempervivum en Grèce
Sempervivum en Hongrie
Sempervivum en Iran
Sempervivum en Italie péninsulaire
Sempervivum au Maroc
Sempervivum en Roumanie
Sempervivum en ex-Yougoslavie
(à compléter...)
Plantes et stations d'intérêt particulier
Annexes
 
Sempervivophilia

 English text
 Deutscher Text
 Texto español
 Testo italiano

Distribution et particularités locales > Sempervivum en Hongrie

Sempervivum en Hongrie

L'idée que ce fait un sempervivophile occidental de la Hongrie, avant de la connaître, se résume souvent à "c'est tout plat", avec comme conséquence la conviction que le genre Sempervivum est logiquement absent de ce plat pays. Erreur !

 Sommaire :

1. Géographie

1.1. Présentation

1.2. Le système précarpatique

2. La recherche de Sempervivum en Hongrie

3. Les espèces présentes

3.1. S. globiferum subsp. glabrescens

3.2. S. marmoreum subsp. matricum

3.3. S. marmoreum subsp. ?marmoreum

3.4. S. ruthenicum subsp. zeleborii ???

4. A propos des indications de stations

5. Distribution du genre en Hongrie

5.1. Hongrie / Monts Subpannoniques

5.2. Hongrie / Monts Bakony & Vértes

5.3. Hongrie / Système précarpatique

5.4. Hongrie / secteurs à déterminer

6. Sources des indications de stations


1. Géographie


La Hongrie

1.1. Présentation

La majeure partie du territoire hongrois est occupée par la Grande Plaine du Danube (Nagy Alföld), vaste zone agricole et forestière, marécageuse par endroits, où il est effectivement assez vain d'espérer trouver des Joubarbes en situation naturelle. Cependant, ce que l'on oublie souvent est que cette plaine est entièrement ourlée de montagnes. Au nord, le système pré-carpatique. A l'ouest, les Monts Vértes et les Monts Bakony en sont le prolongement et, en divergeant de l'axe carpatique, effectuent la jonction avec le système assez diffus et mal structuré des Monts Subpannoniques, au sud-ouest. Les Monts Vértes et Bakony séparent également la Grande Plaine (Nagy Alföd) de la Petite Plaine (Kis Alföd) entre Alpes et Carpates occidentales. A l'est, les Carpates de Transylvanie (situées sur le territoire roumain). Au sud, la Grande Plaine se continue largement sur le territoire yougoslave (Vojvodina) et trouve ses limites presque jusqu'à Belgrade avec les contreforts septentrionaux des Monts Dinariques.

Le Dunákanyar.

Le Danube quitte la Petite Plaine et entre dans la Grande Plaine par une boucle majestueuse, le Dunákanyar, à travers les monts du système précarpatique. A gauche (rive droite) les Visegrádi-hegység, à droite (rive gauche), les Monts Börzöny. Photo prise depuis le flanc du Mont du Fellegvár, piton rocailleux surmonté d'un château dominant le Danube et où les Joubarbes abondent (S. globiferum subsp. glabrescens et S. marmoreum subsp. matricum). Au pied de ce mont, la petite ville de Visegrád allongée le long du Danube.

1.2. Le système précarpatique

Dans une optique "Joubarbe", la zone la plus riche et, surtout, la plus intéressante de la Hongrie est constituée par le système précarpatique car celui-ci recèle à lui seul la grande majorité des stations de Sempervivum en Hongrie (ainsi que les mondialement célèbres vignobles du Tokaj, mais c'est un autre sujet...).

Le système précarpatique est une suite de massifs de basse altitude, leur altitude moyenne se situant aux alentours de 500 m. Le point culminant se situe au Mt Kékes (1014 m) dans les Monts Mátra, celui-ci constitue le point culminant de l'ensemble de la Hongrie.

Les Monts Matra, vus depuis la grande plaine.

Le Mt Kékes, point culminant de la Hongrie est la hauteur dominée par une antenne. Il est totalement recouvert par la forêt, comme la plupart de ce massif.

L'impression de masse et d'altitude créée par ces massifs d'altitude très modeste est malgré tout réelle par endroits du fait d'une part de la faible altitude de la plaine du Danube (inférieure à 100 m) et d'autre part de la brutalité de la transition plaine-montagne.

Monts Bükk, Szarvasko.

Flanc d'un piton schisteux vertical. A l'arrière plan la forêt omniprésente dans tout le système précarpatique.

Le faciès rocheux ici photographié est littéralement encroûté de Joubarbes (S. globiferum subsp. glabrescens et S. marmoreum subsp. matricum).

Géologiquement, ces massifs sont essentiellement de nature sédimentaire (calcaires, grès, schistes) avec çà et là des îlots de nature volcanique (andésites, porphyres) qui peuvent être vastes voire prépondérants par endroits. Le relief des paysages est constitué pour l'essentiel de molles ondulations où la forêt prédomine largement.

2. La recherche de Sempervivum en Hongrie

Il existe une constante concernant la recherche des Joubarbes dans les montagnes hongroises : le problème n'est pas d'y trouver des Joubarbes, il est de trouver des lieux susceptibles de les accueillir !

En effet, la mollesse des reliefs, leur faible altitude, l'omniprésence de la forêt font que les zones de végétation ouverte et les faciès rocheux sont assez rares. Les stations de Joubarbes sont donc relativement ponctuelles, disséminées çà et là dans les massifs et ne sont souvent pas très faciles à apercevoir de loin. En effet, la forêt dissimule les zones rocheuses et les rares que l'on entrevoit de loin deviennent bien difficiles à retrouver dès que l'on pénètre en sous-bois.

Paradoxalement, ce n'est pas dans les zones les plus élevées du système précarpatique, c.à.d. les Monts Mátra, que les Joubarbes prédominent. En effet, les Monts Mátra sont quasi entièrement recouverts par la forêt. En fait, les Joubarbes sont plus fréquentes dans les massifs d'altitude modeste que sont les Monts Zemplen, Bükk ou Pilis car ceux-ci sont nettement plus riches en zones rocheuses. A noter que l'on trouve des Joubarbes jusqu'aux portes mêmes de Budapest, cette ville étant établie au pied de la montagne et s'étendant même partiellement sur les flancs de celle-ci (les Budai-hegység).

Les Monts Pilis et les Budai-hegység

Photographie prise depuis le flanc du Pilis-hegy (Mont Pilis), point culminant de la chaîne des Monts Pilis. Ces deux chaînes parallèles se terminent à la rive droite du Danube dans Budapest que l'on entrevoit à leur extrémité. Des Joubarbes sont présentes dans ces deux chaînes jusque sur les collines encloses dans Budapest.

Si la découverte de secteurs propices aux Joubarbes peut nécessiter quelques recherches, par contre la découverte des Joubarbes dans ceux-ci n'en nécessite aucune. En effet, les Joubarbes hongroises sont toutes des plantes de basse-altitude et leurs stations sont généralement d'accès facile. En Hongrie, pas de longs et épuisants crapahutages à prévoir...

3. Les espèces présentes

3.1. S. globiferum subsp. glabrescens

Cette Joubarbe du sous-genre Jovibarba est certainement la plus commune en Hongrie, où elle continue sa vaste aire des Carpates occidentales. Elle accompagne souvent l'espèce suivante, en formant des populations mixtes Jovibarba-Sempervivum s.s.

S. globiferum subsp. glabrescens

Ici en pelouse caillouteuse sèche, sur calcaire.

[in situ / SE du Pilis-hegy, 350 m, 01B11]

Bien que cette plante soit considérée comme une pure calcicole, on la trouve également sur substrat volcanique. Cependant, certains semblent considérer les plantes de ces stations sur substrat siliceux comme représentant la subsp. hirtum et non la subsp. glabrescens. Cette distinction ne repose alors que sur la nature du substrat car cela est peu évident d'un point de vue morphologique, de plus cela minore le critère distinctif géographique de ces deux sous-espèces qui sont à vrai dire fort proches l'une de l'autre.

3.2. S. marmoreum subsp. matricum

Cette sous-espèce récemment individualisée par Roman Letz et non encore validement dénommée (S. matricum Letz nomen provisorium) est une endémique du système précarpatique. Son aire englobe aussi le sud de la Slovaquie et une petite frange des Carpates ukrainiennes et roumaines mais l'essentiel de cette aire est situé en Hongrie. Il s'agit d'une forme tétraploïde de S. marmoreum, une espèce à répartition large dont la subsp. matricum représente la localisation septentrionale extrême.

S. marmoreum subsp. matricum

Ici sur rochers schisteux. La station de cette plante est illustrée plus haut.

[in situ / Szarvasko, 300 m, 01B09]

A signaler une belle et intéressante variété endémique du nord de la Hongrie : S. marmoreum subsp. matricum var. angustissimum. Cette variété très ponctuelle est limitée à un sommet gréseux des Monts Zemplen. (pour en savoir plus)

S. marmoreum subsp. matricum var. angustissimum

Sur rochers gréseux. Cette variété possède un morphotype très caractéristique et est maintenant bien connue en culture.

[in situ / Regec vára, 01B04]

3.3. S. marmoreum subsp. ?marmoreum

La forme-type a été rapportée (cf. Letz) comme présente en Hongrie méridionale, dans les Monts de Villány (Villányi-hegység). Si cette identification est confirmée, cela constituerait une station particulièrement isolée et à mi-distance entre les stations balkaniques de S. marmoreum et ses stations pré-carpatiques. Il se peut malheureusement que la plante ait été présente autrefois mais ne le soit plus aujourd'hui car ce petit massif a été partiellement "mangé" par de gigantesques carrières et le reste est occupé par des vignobles.

3.4. S. ruthenicum subsp. zeleborii ???

Cette Joubarbe à fleurs jaune est-elle présente à l'est de la Hongrie ? Personnellement, je ne peux l'affirmer ni l'infirmer ne l'y ayant pas vu et n'ayant pas encore consulté de document l'attestant. A noter qu'il existe un clone de cette plante en culture au Jardin Botanique de Ljubjana (Slovénie) provenant de Debrecen (Est de la Hongrie) sans données précises. Comme S. §zeleborii est une plante xérophile d'altitude modeste et qu'elle est présente non loin de là dans les Carpates roumaines et que la région de Debrecen représente la zone la plus élevée de la Grande Plaine (> 100 m) il n'est pas totalement impossible qu'on puisse la trouver dans ce secteur. Cependant, étant rapidement passé par Debrecen, j'ai trouvé la région bien plate et n'ai aperçu aucune zone susceptible d'accueillir une Joubarbe, mais je n'ai fait que passer et n'est pas "fouiné" dans cette région. Des données supplémentaires à propos de cette zone seraient donc les bienvenues.

4. A propos des indications de stations

Les indications de stations sont pour l'essentiel tirées de la littérature. Certaines peuvent donc avoir disparues ou être l'objet d'erreurs de localisation ou d'identification.

L'indication de plusieurs taxons différents pour une même station ne signifie pas forcément qu'il s'agit de plantes différentes, car il peut s'agir de divergences d'appréciation, d'identification ou de nomenclature suivant les auteurs.

Les secteurs et leurs dénominations sont arbitraires et ont pour seule utilité de se référer aux cartes jointes et de faciliter ensuite la localisation sur des documents topographiques plus précis.

Les numéros suivant les noms de taxons renvoient aux sources de l'indication (sources qui peuvent n'être qu'indirectes pour la station concernée).

Pour des raisons techniques liées à à l'encodage pour l'Internet, certains caractères spéciaux aux langues de l'Europe Centrale et de l'Est n'ont pu être utilisés.

(in cult.) ...signifie que l'indication est tirée d'une plante cultivée avec cette mention de provenance.

[nat?] ...indique que la plante est peut-être (ou probablement) en situation naturalisée ou subspontanée.

[ubi?] ...indique que je n'ai pas pu localiser avec précision cette station.

** ...indique que la station est située en dehors des cartes jointes.

Bien sûr, cette liste de stations est loin d'être exhaustive, elle est encore en cours d'élaboration. Merci de signaler toute station qui pourrait être ajoutée à cette liste !

5. Distribution du genre en Hongrie

5.1. Hongrie / Monts Subpannoniques

- Baranya (cf. Baranyai dombság entre Mecsek et Villányi-hg) S. marmoreum (125)

 

Monts Subpannoniques/ Monts Mécsek
- Mts Mécsek (au N de Pécs) S. hirtum §glabrescens §dentata (14)
S. globiferum §glabrescens (125)
- rochers calcaires du Mt Misina (au-dessus de Pécs) S. globiferum §glabrescens (54)
- Domárkapu (Dömörkapu?), près de Pécs, 350 m S. globiferum §glabrescens (54)
- Bertalan-szikla (près de Dömörkapu) S. hirtum (125)
- Kovágószolos S. hirtum (125)
- Havihegy S. hirtum (125)

 

Monts Subpannoniques/ Villányi-hegység
- Mt Szársomlyó (au SW de Villány) S. marmoreum (54)
- Harsány (cf. Nagyharsány au pied du Mt Szársomlyó) S. marmoreum (125)

5.2. Hongrie / Monts Bakony & Vértes

- Burok-völgy (vallée de Burok) W d'Isztimér, rochers dolomitiques, 250 m S. globiferum §hirtum (54)
- Keszthelyi-hegy, près de Gyenesdiás, 200 m S. globiferum §hirtum (54)
dolomie : S. globiferum §glabrescens (54)
- Keszthelyi-hegy, Gyenesdiás, au nord du village S. globiferum (122)
- Sümeg S. globiferum (in cult.)
- près de Csákberény S. globiferum §glabrescens (54)
- Hojagos près de Szár, dolomie, 300 m S. globiferum §glabrescens (54)
- Mt Tóti-hegy au-dessus de Badacsonytomaj, basalte S. globiferum §glabrescens (54)
- vallée calcaire de Küvölgy sous Kisdörgicse S. globiferum §glabrescens (54)

5.3. Hongrie / Système précarpatique

Système précarpatique / Zempléni-hegység
- près de Regéc S. marmoreum §angustissimum (20)
S. marmoreum §matricum (54)
- Hegyalja près de Regéc S. marmoreum §matricum (54)
- rochers du Regéc vára (= Regéci várrom, château de Regec), grès, SE à SW S. marmoreum §angustissimum (54,!)
S. schlehanii var. dimorphum (14)
S. schlehanii var. tokajense (14)
- Kobánya (NE de Tállya) S. marmoreum §matricum (54)
- près de Tállya S. marmoreum §matricum (54)
- rochers du Mt Szokolya, entre Tállya et Erdobénye S. marmoreum §matricum (54)
- Mt Patócs, entre Tállya et Abaújszántó, 200 m, W, calcaire S. marmoreum §matricum (!)
- Fehérhegy, près Abaújszántó (= Abaújszánt) S. marmoreum §matricum (54)
- Sator-hegy (Mt Sator) au SE d'Abaújszántó S. marmoreum §matricum (54)
- Várhegy (Mt du château ?) près de Boldókováralja S. marmoreum §matricum (54)
- Mt Füzér (extrème N du massif) au-dessus de Sátoraljaujhely vers Pusztafalu, versants forestiers pierreux ; S à SE 550 m S. marmoreum §matricum (54,34)
S. globiferum §hirtum (54,34)
- Vár-hegy (Mt du château) près de Füzér, 400-500 m, andésite S. marmoreum §matricum (54)

 

Système précarpatique / Mts Aggteleki-Karszt et Mts Cserehát
- Aggtelek,SW, 380-400 m S. marmoreum §matricum (54,34)
- karst de Gömör-Tornai (cf. Gömörszolos ?) , versant au-dessus de la carrière se trouvant à la gauche de la source du Vecsem (Vecsem-forras) (N de Bódvaszilas), rochers calcaires, 300-400 m " S. marmoreum §matricum (54)
- Mt Ostromos (cf. Ostromosalja) (= Esztramos-hegy), près de Bódvarákó S. marmoreum §matricum (54)
S. globiferum §glabrescens (54)
- Jósvafo, S, 200 m S. globiferum §glabrescens (34)

 

Système précarpatique / Mts Bükk
- Mts Bükk S. marmoreum §matricum (54)
- Sengyet S. marmoreum §matricum (54)
- près d'Eger S. marmoreum (55)
S. hirtum (55)
- près de Diósgyor, rochers S. hirtum (126)
- Liläfured, rochers du confluent, calcaire, 350 m, SW S. globiferum §glabrescens (!)
- près de Szarvasko, 350 m S. marmoreum §matricum (54)
- Szarvasko S. marmoreum §caespitosum (in cult.)
S. globiferum §hirtum (54)
- Szarvasko : Mt du Svarvas-koi var, 300 m, schiste, SE S. marmoreum §matricum (!)
S. globiferum §glabrescens (!)
- Gorges de Szarvasko, flanc E du Keselyu-bérc, bord de route S. globiferum §glabrescens (!)
- Szarvasko, Pirker diabáz S. marmoreum §matricum (54)
- Mt Bél-ko, SE de Bélapátfalva, calcaire, 500-780 m S. marmoreum §matricum (54)
- sommet du Mt Bél-ko S. globiferum §hirtum (54)
- Mt Tarko (N de Felsotárkány), rochers calcaires S. marmoreum §matricum (54)
- gorges de la riv. Tárkányi à l'entrée de Felsotárkány, calcaire, 250m, SE S. globiferum §glabrescens (!)
  près de la grotte de Suba-lyuk, flanc du Kút-hegy, à l'E de Bükkzsérc S. globiferum §glabrescens (122)
- Kisgyor, Galyahegy (= Galyateto) [sans doute en rapport avec Nyila-galya et Elo-galya au NW de Kisgyor] S. marmoreum §matricum (54)
- Odorvár (Bükk) S. globiferum (in cult.)
- cott. Borsod, rochers de Keresztes-szikla (rocher de K.) près d'Alsóhámor [indiqué des Mts Bükk mais peut-être en Borsodi-dombság] S. globiferum §glabrescens (54)

 

Système précarpatique / Mts Mátra & Heves-borsodi dombság
- région Matricum (= zone phytogéographique Hongrie/Slovaquie, cf. Mts Mátra) S. hirtum §preissianum (12)
- Mts Mátra S. marmoreum §longirameum (in cult.)
- Salgo-Kedvés, a "Szárkocsucs", 425 m S. globiferum §hirtum (54)
- Mt Disznóko (S de Parád, W du Mt Kékes) rochers d'andésite, 700 m S. globiferum §glabrescens (54)
- Mátranovák, Bányatelep, kertbol S. globiferum §glabrescens (54)

 

Système précarpatique / Mts Cserhát
- Naszály au-dessus de Vác, 400 m S. marmoreum §matricum (54)
- Mt Kopasz-teto, NW de Kosd, 500-530 m S. marmoreum §matricum (54)
- Mt du Hollóko vára (château d'Hollóko), porphyre, SW, 350 m S. globiferum §glabrescens (!)
- (Mts Karancs-Medves) Salgóvar (au N de Salgótarján), S, 620 m S. globiferum §glabrescens (34)

 

Système précarpatique / Mts Börzsöny
- Ördög-hegy (Mt Ördög, = Teufelsberg) SW de Nagymaros, 150-400 m S. marmoreum §matricum (54)
- Mt Elestetö entre Zebegény et Nagymaros S. marmoreum §matricum (54)
- Kamosi près de Diósjeno S. marmoreum §matricum (54)

 

Système précarpatique / Visegrádi-hegység
- Mt Prédikálószék en Keserüs-hegy (Mt Keserüs), S de Dömös, andésite, 400-500 m S. marmoreum §matricum (54)
S. globiferum §hirtum (54)
- Mt Vadallo-kövek, au sud de Dömös S. marmoreum §matricum (in cult.)
- Mt Várhegy près de Visegrád S. marmoreum §matricum (54)
- Ko-hegy (Mt Ko), N de Pomáz, trachyte S. marmoreum §matricum (54)
- Mt du Fellegvar, au-dessus de Visegrad, poudingue à porphyre, W, 300 m S. marmoreum §matricum (!)
S. globiferum §glabrescens (!)

 

Système précarpatique / Mts Pilis
- Strázsahegy, SE d'Esztergom, 250-300 m S. marmoreum §matricum (54)
- Mt Öreg-szirt, N de Kesztölc, 500 m S. marmoreum §matricum (54)
- Mt Nagy Somlyó près de Leányvár (en fait à Pilisjászfalu) S. marmoreum §matricum (54)
- Mt Pilis S. marmoreum (in cult.)
- Pilis-hegy (Mt Pilis) au-dessus de Pilisszántó, 500-700 m S. marmoreum §matricum (54)
- Pilis-hegy (Mt Pilis), flanc SE, barre calcaire, 400 m S. marmoreum §matricum (!)
S. globiferum §glabrescens (!)
- rochers du Pilis-hegy (Mt Pilis) S. globiferum §glabrescens (54)
- crête du Hosszú-hegy (sommet au SE du Pilis-hegy), 350 m, rocaille calcaire, SW S. globiferum §glabrescens (!)
- Csobánka, SW, 280 m S. globiferum §glabrescens (34)

 

Système précarpatique / Budai-hegység(Mts Buda)
- Ujlaki-hegy (Mt Ujlaki), SE de Pesthidegkút, 400 m S. marmoreum §matricum (54)
- Mont à la cote 429 au-dessus de Pilisszentiván S. globiferum §glabrescens (54)
- Remete-hegy (Mt Remete, = Einsiedlerberg), NW de Máriaremete (Maria-Einsiedel), dolomie S. marmoreum §matricum (54)
- Remete- Szurdok, au SE du sommet du Remete-hegy S. marmoreum §matricum (54)
- Hármashatár-hegy (à l'W d'Obuda), rochers calcaires S. marmoreum §matricum (54)
S. globiferum §glabrescens (54)
- Sas-hegy (Mt Adlerberg) SW de Budapest S. hirtum (91,103)
S. globiferum §glabrescens (54)

5.4. Hongrie / secteurs à déterminer

- Mt Szarvashegy au-dessus de Falucska [Szarvasko?] S. globiferum §hirtum (54)
- Szulyó [ubi?], rochers calcaires S. "hirsutum" (126)
- Paradicsomhegy [ubi?] S. globiferum (in cult.)

6. Sources des indications de stations

(1): Wale R.S., in Quart. Bull. Alpine Gard. Soc. 8(41) : 200-218 (1940)
(2): Halacsy, Consp. Fl. Graec.(1901) et Suppl. (1908)
(3): Thompson H.P., in Quart. Bull. Alpine Gard. Soc. 8(39) :44-65 (1940)
(4): Giuseppi P.L., in Quart. Bull. Alpine Gard. Soc. 3(19) : 7-16 (1935)
(5): Quezel & Contandriopoulos, in Candollea 20 : 62 (1965)
(6): Hageman I. in Strid A., Mountain Flora of Greece : 339-341(1986-1991)
(7): Zonneveld B.J.M., in Quarterly Bulletin of the Alpine Garden Society 46(3) : 212-213 (1978)
(8): Ingwersen Walter E.Th ; The Genus Sempervivum (1943)
(9): Fiedler S.G., in Quarterly Bulletin of the Alpine Garden Society 9(44) : 165 (1941)
(10): Zonneveld B.J.M., in Quart Bull. Alpine Garden Soc. 49 : 83-85 (1981) / 49 : 322-329 (1981) / 50 : 117-120 (1982)
(11): Stoyanoff N., in Bull. Inst. Bot. (Sofia) 2 : 263 (1951)
(12): Anchisi E., in Plantes de Montagne, Bul. SAJA, 5(79) : 352-358 (1971)
(13): Wale R.S., in Quart. Bull. Alpine Gard. Soc. 6(32) : 97-105 (1938)
(14): Domokos J., in Bull. Ecole Royale Hongr. Hortic. vol. I : 26-29 (1935) / vol. II : 38-41 (1936)
(15): Konop R. & Simkova L., in Houslekes JSS 13(1) : 11-16 (1982)
(16): Praeger R.L., Account of Sempervivum Group : 60, 63, 88, 252 (1932)
(17): Dufek R., in Houselekes, JSS 11(2) : 47-50 (1980)
(18): Neilreich A., Die Veget. Verhältnisse von Croatien : 163 (1868)
(19): Pénzes A., in Ann. Histor.- Natur. Musei Nation. Hungar., pars Bot., 57 : 169 (1965)
(20): Mitchell P., in Houslekes JSS, 11-16 (1980-1985) / 41 (1994)
(21): Ricci I., in Annali di Botanica, Roma, XXVII(1) : 1-11 (1961)
(22): Ricci I., in Pignatti Sandro ; Flora d'Italia, vol. 1 : 490-494 (1982)
(23): Carelli G. & G., in Piante grasse, Bulletin AIAS, 14(3): 63-70 (1994)
(24): Cavara F. & Grande L., in Bull. Orto Bot. Univ. Napoli, III : 366, 373, 374, 395, 398, 420 (1913)
(25): Terraciano N., in Bull. Orto Bot. Univ. Napoli, III : 133 (1913)
(26): Welter A, Etude d'un complexe polyploïde, S. arachnoideum, Thèse Grenoble (1977)
(27): Zonneveld B.J.M., in Piante grasse, Bulletin AIAS, 8(2) : 49-52 (1988)
(28): Gamisans J., in Candollea 25 : 127-128 (1970), et 26 : 340 (1971), et 28 : 65 (1973)
(29): Gamisans J., Catalogue des Plantes vasculaires de la Corse : 138 (1985)
(30): Favarger C. & Welter A., in Bulletin de la Société Botanique de France 126(1) : 103-109 (1979)
(31): http://emir.iuav.ml.org/schedeflora/
(32): Manzione L. & Lieto N., in http://cilento.peoples.it/~pop/editoria/quaderni/numero2/vallecaccia.html
(33): Polunin O., Flowers of Greece and the Balkans, a field guide (1980)
(34): Miklanek M., (in litt.)
(35): Letz R., in Biológia, Bratislava, 52(1) : 41-47 (1997)
(36): Huber H., in Hegi G. ; Illustr. Flora MittelEuropa, Munich ed.2 (1935-...), vol. IV-2 : 102-122 (1963)
(37): Correvon H., Les Joubarbes (1924)
(38): Muirhead, in Notes Roy. Bot. Gard. Edinb. 29 : 15-27 (1969) / 26(3) : 279-285 (1965-66)
(39): Konop R. et Konopova K., in Houselekes 15(1) : 4-11 (1984)
(40): Kit Tan & Sorger F., in Plant Systematics and Evolution 154(1-2) : 120-121 (1986)
(41): Klein J.C., La végétation altitudinale du massif de l'Alborz central (Iran), Thèse Paris-Orsay : 71, 223, fig. 8, tab. 1 (1991)
(42): Parnell J.A.N., in Willdenowia, Berlin, 18(2) : 419-421 (1989)
(43): Wale R.S. in Quart. Bull. Alp. Gard. Soc. 10(48) : 83-107 (1942) / 10(50) : 233-241 (1942)
(44): Muirhead in Davis, Flora of Turkey, vol. IV : 244-249 (1972)
(45): Borissova in Komarov, Flora URSS, vol.IV : 18 (1939)
(46): Bornmüller J. & Gauba E., in Feddes Repertorium XLIX : 257 (1940)
(47): Jansson C.A. & Rechinger K.H. ; in Rechinger, Flora Iranica, fasc. 72 : 3-4 (1970)
(48): Takhtadzhyan A.L., Flora Armenii (Flora of Armenia) vol. 3 : 347 (1958)
(49): Pesmen H. & Guner A. in Notes Roy. Bot. Gard. Edinb. 36(1) : 37 (1978)
(50): Barret G.E., in Quart. Bull. Alpine Gard. Soc. 52(215) : 25-38 (1984)
(51): Fiori A., Nuova Flora analitica d'Italia, vol. 1 : 715-718(1923)
(52): Celakovsky L., Prodromus der Flora von Böhmen, Prague : 605-607 (1867-1875)
(53): Dostál J., Kvetana CSR, Flora of Czechoslovakia, ed. 1, Prague : 534-538 (1950)
(54): Letz R., Vybrané Problémy Taxon. Difer. rodov Semp. a Jovib. v Európe : 184 pp. (1988)
(55): Böhler U., in Semp. Fanc. Ass. Newsletter 14(1): 6 (1988)
(56): Zlatkovic B., Randjelovic V. & Stevanovic V., in Ekologija 30 (1-2): 19-25 (1995)
(57): Smith M.C., in Lagascalia 10(1): 1-23 (1981)
(58): Smith M.C., in Quarterly Bulletin of the Alpine Garden Society 38: 140-148 (1970)
(59): Wale R.S., in Quarterly Bulletin of the Alpine Garden Society 9(44): 105, 107-119 (1941)
(60): Fernandez Casas J., in Candollea 30: 287 (1975)
(61): Losa España T. M. & Rivas Goday S. ; in Archivos del Instituto de Aclimatation, Almeria, 13(2): 233-234 (1974)
(62): Charpin A. & Fernandez-Casas J., in Candollea 30: 43-61 (1975)
(63): Molero-Mesa J. & Perez-Raya F., La Flora de Sierra Nevada, avance sobre el cat. flor. nevadense (1987)
(64): Quézel P., in Memorias da Sociedade Broteriana, Alcobaça, 9: 12-13 (1953)
(65): Slatner Jure (in litt.)
(66): Boehme S., in Houslekes, Journal of the Sempervivum Society 11(1): 7-14 (1980)
(67): Boehme S., in Houslekes, Journal of the Sempervivum Society 15(2): 32-36 (1984)
(68): Rivas-Martinez S, in Anales del Instituto Botanico Cavanilles 21(1): 152, 228 (1963)
(69): Losa España T. & Montserrat P., in Anales del Instituto Botanico Cavanilles 10(2): 417, 435 (1952, publié 1953)
(70): Aseginolaza-Iparragire C. & al. ; Catalogo Floristico de Alava, Viscaya y Guipuzloa : 263 (1985)
(71): De Bolos O., in Collectanea Botanica, Institut Botanique de Barcelone : 197 (1956)
(72): De Bolos O. & Vigo J., Flora dels Països Catalans, vol. 1: 289-291 (1984)
(73): Montserrat P. in Collectanea Botanica, Inst. Bot. Barcelone, 4(3): tab. p. 356 (1955) / 5(1): 42 (1956)
(74): Fernandez Casas J., in Anales del Instituto Botanico Cavanilles 34(1): 339 (1977)
(75): Gonzales Canalejo A., in Anales del Jardin Botanico de Madrid 36: 260-261 (1980)
(76): Strgar V., in Kaktusi in druge socnice, Bulletin of the Cactus-friends Society of Slovenia, 1985/1 (1985)
(77): Mayer E., Seznam praprotnic in cvetnic Slovenskega ozemlja, Ljubljana : 102 (1952)
(78): Martinic A., in Martinic A. & Susnik F. ; Mala flora Slovenije, Ljubljana : 112 (1969)
(79): Gallo L. (in litt.)
(80): Michelin A. (in litt.)
(81): Thépot D. (in litt.)
(82): Almond M.J.B., in Quart. Bull. Alpine Gard. Soc. 67(3) : 215-225 (1999)
(83): Vandas C. ; Reliquae Formanekianae, in Enumeratio critica..., Brunae : 214-215 (1909)
(84): Degen A ; Flora Velebitica, vol. 2: 227-228 (1937)
(85): Smith M.C., in The Sempervivum Society Journal, 2(2): 2-5 (1971)
(86): Smith M.C., in The Sempervivum Society Journal, 4(2): 2-4 (1973)
(87): Earl L.A, in The Sempervivum Society Journal 7(3): 48-55 (1976)
(88): Mitchell P.J., in The Sempervivum Society Journal 10(1): 25-28 (1979) / 10(2): 63-65 (1979)
(89): Zonneveld B.J.M., in The Sempervivum Society Journal 10(3): 74-78 (1979)
(90): Maly J.K., Flora von Steiermark, Vienne : 173-174 (1868)
(91): Hirc D., Revizija Hrvatske Flore (Revisio Florae Croaticae), Zagreb, II, 3: 22-23 (1910)
(92): Beck & Szyszylowicz, Plant. Ign. Szysz. it. Cernag. Alb. : 85 (1888)
(93): Bianchini F, in Boll. Museo Civico di Storia Naturale Verona, 12: 4-7 (1985)
(94): Caruel T. & Parlatore F., Flora italiana continuata da Caruel 9: 24-35 (1890-93)
(95): Beck von Managetta G.V. ; Flora Bosne, Hercegovine: 55-58 (1923)
(96): Gajic M. in Josifovic M. ; Flora SR Srbije, Beograd, vol. 4: 213-220 (1972)
(97): Ball J., in Journal of Linnean Society XVI : 454 (1878)
(98): Archibald J.C., in Quart. Bull. Alp. Gard. Soc. 31(134) : 323 (1963)
(99): Maire R., Flore Afrique du Nord, vol.14 : 294 (1976)
(100): Schlosser J.C. & Vukotinovic L.F., Flora Croatica, Zagreb: 144-145 (1869)
(101): Ledebour C.F. von, Flora Rossica, vol. II(1): 188-190 (1843)
(102): Lakusic D. (in litt.)
(103): Hirc D., Revizija Hrvatske Flore), Zagreb, II, 3: 22-23 (=747-748) (1910)
(104): Nyman C.F., Conspectus florae europaeae, fasc. 2: 258-260 (1878-79)
(105): Neilreich A., Flora von Nieder-Oesterreich, Vienne : 654-656 (1859)
(106): Grisebach A., Spicilegium Florae Rumelicae et Bithynicae, vol. I: 329-330 (1843)
(107): Beldie A., Flora vasculara muntilor Bucegi, Bucarest : 152 (1967)
(108): Boscaiu N., Flora vasculara a muntilor Tarcu, Godeanu si Cernei, Bucarest : 92-93 (1971)
(109): Borza A., Conspectus Florae Romaniae regionumque affinium, Cluj : 128 (1947)
(110): Grecescu D., Conspectul Florei Romanei, Bucarest : 156-157 (1898)
(111): Prodan I., Flora det. descry. plant. cresc in România, Cluj : 530-531 (1923)
(112): Jogan N., Botan. pres. ok. Crne Korosk., in Proteus, Ljubljana, 56(4): 142-145 (1993/94)
(113): 't Hart H. & Bleij B., in Succulenta 78(1): 35-42 (1999)
(114): Forenbacher S., Velebit i njegov biljni svijet, Zagreb : 409-410 (1990)
(115): Pasche E., in Quaterly Bulletin of the Alpine Garden Society 68(1): 104 (2000)
(116): Boucher C., La Flore des montagnes méditerranéennes: 176 (2000)
(117): Salom S. (in litt.)
(118): Colmeiro M., Plantas crasas de España y Portugal: 25-28 (1874)
(119): Dobignard A. (in litt.)
(120): Rodríguez J.Á. (in litt.)
(121): Jeanmonod D. & Burdet H.M., in Candollea 45(1): 289 (1990)
(122): Barna J. (in litt.)
(123): Reuter S. (in litt.)
(124): Andrae C.J., in Botanische Zeitung, Berlin, 11: 471-472 (1853)
(125): Horvát A.O., in Florae Regionum Hungariae Criticae, Pécs, vol. 4: 85 (1942)
(126): Jávorka S., in Annales Musei Nationalis Hungarici, Pars Botanica, XXX: 44-45 (1936)
(127): Degen Á. von, Die Flora von Herculesbad, eine Vegetations-Skizze: 11, 22 (1901)
(128): Degen Á. von, in Magyar Botanikai Lapok, Budapest, I(5): 134-138 (1902)
(129): Maire & Petitmengin in Mat. Et. Fl. Géogr. Bot. Orient. 4 : 86 (1908)
(130): Hadrava J. (in litt.)
(131): Flora reggiana, http://www.geocities.com/giongio2/regghtml/fams_c/crass.htm (03/02)
(132): Cobb R. (in litt.)
(133): Milescu M. (in litt.)
(134): Donati D. (in litt.)
(135): Iberite M. & Anzalone B., in Webbia 56(1): 165-173 (2001)
(136): Voliotis D.T., in Feddes Repertorium 94(7-8), I: 582-585 (1983)
(137): Eleftheriadou E. & Raus Th. - in Willdenowia 25: 455-485 (1996)
(138): Delipetrou P. ( in litt.)
(139): Vanghele F. (in litt.)
(140): Bertaux F. (in litt.)
(141): Kunze G., Chloris Austro-Hispanica, : n° 242 (1846)
(142): http://www.cceg.ro/prutconflucrari/RocsanaGafencu.htm
(143): http://semenic.online.ro/resurse_naturale.php
(144): http://mybiosis.org/nature/
(145): de Hullu E. (in litt.)

 

VOS AJOUTS ET COMMENTAIRES A PROPOS DE CETTE PAGE :

(pas encore de commentaires pour cette page)
   Ajouter un commentaire
Votre nom ou pseudo :  (facultatif)

 

 Accueil      Livre d'Or

Contact  Sempervivophilia (2017) - Tous droits réservés.