Sempervivophilia ( Menu français )

Avant-propos
Caractères généraux
A propos de la nomenclature
Ethnobotanique
Aspects biochimiques
Physiologie et culture
Origine des plantes en culture
Exigences d'environnement
Sol et milieu de culture
Exposition solaire
Exposition à l'humidité ambiante
Autres facteurs climatiques
Apports hydriques
Influence des températures
Apports minéraux
Problèmes
Distribution et particularités locales
Plantes et stations d'intérêt particulier
Annexes
 
Sempervivophilia

 English text
 Deutscher Text
 Texto español
 Testo italiano

Exigences d'environnement > Exposition solaire

Exposition solaire

Si quelques sortes de Joubarbes tolèrent, plus qu'elles n'apprécient, la mi-ombre, l'immense majorité d'entre elles est avide d'ensoleillement.


 Sommaire :

1. In situ

2. Problèmes liés au manque d'ensoleillement

3. Problèmes liés à l'excés d'ensoleillement

4. Conséquences pratiques sur la culture


1. In situ

Typiquement, les membres du genre Sempervivum occupent des biotopes ouverts, dégagés et bien exposés et sont absents des milieux fermés et ombragés. On peut donc considérer que ce genre présente une héliophilie constante et marquée.

A l'état naturel, les Joubarbes poussant à l'ombre sont minoritaires mais ne sont pourtant pas exceptionnelles. On peut en effet en trouver sous des arbustes, au fond de crevasses profondes, etc. Cependant, il ne faut pas confondre ombre (c.à.d. absence de rayonnement solaire direct) avec faible luminosité (c.à.d. faible intensité du rayonnement reçu, qu'il soit direct, réfléchi ou diffus).

Les Joubarbes poussant naturellement à l'ombre sont soumises à une luminosité certes diminuée mais qui reste forte dans l'absolu. On ne trouve d'ailleurs couramment des Joubarbes dans ce genre de situation que dans les zones méridionales à fort ensoleillement (Alpes du Sud, Espagne, ...). Il est très probable qu'une Joubarbe qui pousse sous le couvert d'un genévrier rampant au sud de l'Espagne au mois de juillet bénéficie d'une intensité lumineuse bien supérieure à ses cousines en situation dégagée au Nord du Massif Central, par exemple.

La présence de Joubarbes en situation naturelle partiellement ombragée ne contredit donc pas l'affirmation comme quoi ces plantes sont avide de lumière et d'ensoleillement.

2. Problèmes liés au manque d'ensoleillement

Qui dit ensoleillement dit chaleur et luminosité. De ces deux éléments ce n'est pas la chaleur qui importe pour la croissance optimale de Sempervivum, mais la forte luminosité. Celle-ci est indispensable pour obtenir les formes, coloris et pilosité caractéristiques des rosettes.

En période de pleine croissance, il est étonnant de constater qu'une seule journée à l'ombre dense suffit à étioler ces plantes de manière très visible, et cela même sur un simple rejet séparé de son plant-mère.

L'étiolement n'entraîne généralement pas d'allongement sensible des entre-noeuds des tiges des rosettes. Cet allongement n'est patent qu'au niveau des stolons et des jeunes rejets, et dans une moindre mesure au niveau des tiges florales.

L'étiolement chez Sempervivum se manifeste essentiellement par l'ouverture des rosettes, pouvant aller jusqu'à une forte récurvation des feuilles rosulantes. La récurvation "en bigoudis" des feuilles peut être spectaculaire et aller jusqu'à empêcher la mise en terre correcte de rejets étiolés.

Cette récurvation foliaire est liée à un phénomène d'épinastie : la croissance en allongement du plan foliaire supérieur est par nature plus rapide que celle du plan inférieur, mais est inhibée ou ralentie par une forte insolation. L'intensité lumineuse entraîne donc un "réglage" précis de l'étalement des feuilles et donc de l'ouverture de la rosette. Cette régulation ne peut plus se faire à l'obscurité, la croissance du plan supérieur redevient prédominante, ce qui aboutit vite à l'aspect en "bigoudis".

3. Problèmes liés à l'excés d'ensoleillement

Paradoxalement, ces filles du soleil sont parfois, en culture, sujettes à de graves brûlures.

En effet, dans les conditions de plaine, et même en maintenant les Joubarbes constamment hors-abri et en pleine lumière, il est impossible de leur éviter un certain degré d'étiolement au printemps. Le haut soleil de juin, s'il fait brusquement suite à une période sombre et humide prolongée, situation assez fréquente sous climat atlantique, peut alors entraîner d'importants dégâts allant jusqu'à la destruction de nombreuses rosettes, voire de touffes entières.

Il est bien sûr en ce cas difficile et artificiel d'isoler ce qui est dû aux brûlures directes par les rayonnements de ce qui est provoqué par la conversion thermique de ces mêmes rayonnements (voir par ailleurs : effets de la température).

Les rosettes brûlées mais encore en vie redémarrent difficilement et sont souvent victimes de pourriture lors de la période pluvieuse suivante.

Ce type d'accident de culture, qui n'est pas rare, prouve bien l'importance du degré d'étiolement, même s'il est peu visible, et donc le degré de perturbations physiologiques et morphologiques, induit par une culture de plaine même bien conduite, ceci étant bien sûr à moduler suivant les régions.

4. Conséquences pratiques sur la culture

Plantes d'altitude en situation généralement dégagée et bien exposée, la plupart des Joubarbes reçoivent dans leurs sites naturels un niveau élevé d'insolation ultraviolette (UV), qui, comme pour de nombreuses autres plantes alpines, semble leur être bénéfique voire nécessaire.

En plaine, les UV sont fortement diminués, du fait de la surépaisseur relative de l'atmosphère. Comme il est bien évidemment impossible d'augmenter leur niveau, il serait d'autant plus fâcheux de diminuer ce niveau déjà trop faible au départ par une culture inadéquate.

En effet, les UV sont pratiquement complètement absorbés par le verre et dans une grande mesure par les matériaux synthétiques (en fait, l'absorption par le verre ou le plastique ne se produit pas pour les mêmes longueurs d'onde). Ceci explique que, comme de nombreuses plantes alpines, les Joubarbes sont, saufs cas particuliers, assez mal adaptées à la culture en serre tout au long de l'année : elles y deviennent vite méconnaissables en y perdant formes et surtout coloris, et s'y ressemblent un peu toutes dans un aspect un peu étiolé et vert uniforme. Elles y sont également facilement victimes des insectes parasites et y perdent donc vite leur réputation de robustesse. De plus, le surcroît de chaleur ainsi fourni en été ne profite absolument pas à leur croissance, mais semble bien au contraire la bloquer, et induire prématurément le semi-repos estival naturel de ces plantes (cf. cycle végétatif). A la belle saison, on ne conservera donc en serre (une serre froide et très ventilée genre serre alpine, en fait une simple "serre-parapluie"), et seulement à titre de pis-aller, que les très rares individus pourrissant au moindre crachin estival, ou quelques exemplaires naturels à protéger des intempéries durant la période de leur reprise et de leur accommodation à la culture (à l'ombre douce dans ce cas).

 

VOS AJOUTS ET COMMENTAIRES A PROPOS DE CETTE PAGE :


nice penalty removal (04/07/2014) :
Haz0m1 Muchos Gracias for your article post.Really looking forward to read more. Much
obliged.

high quality backlinks (18/07/2014) :
rioSPi I really liked your article post.Thanks Again. Will read on...

crorkz matz (05/08/2014) :
VOKQHn Major thanks for the post.Really thank you! Really Cool.

good backlinks (05/02/2015) :
CTN5LD Wonderful website. A lot of useful information here. I am sending it to a few
friends ans also sharing in delicious. And certainly, thanks for your sweat!

crork mattew (07/03/2015) :
9jTh1e Well I really enjoyed reading it. This information offered by you is very useful
for accurate planning.

crorkservice fiverr (05/05/2015) :
ETgIOf Spot on with this write-up, I actually think this web site wants much more
consideration. I'll most likely be once more to learn way more, thanks for that info.

yugTMbIJdmPddbYzG (01/01/2016) :
xuVdO6

ZcjqSjsgDAFlCWP (01/01/2016) :
PX18sJ

xnTcadZvCFJVckILpp (01/01/2016) :
4st6J1

cocoservice on fiverr (01/03/2016) :
xYaBgB page dailly and get fastidious information from here daily.

   Ajouter un commentaire
Votre nom ou pseudo :  (facultatif)

 

 Accueil      Livre d'Or

Contact  Sempervivophilia (2017) - Tous droits réservés.